Mode et fréquence des évaluations à l’école : Le public gagnerait à aller à l’école des privés

 

L’évaluation telle que cela se fait dans les établissements publics diffère largement de ce qui se fait dans les écoles privées où les enfants se font évaluer de façon fréquente en dehors des interrogations ordinaires.

Lire la suite...

Cycle secondaire général : Le verrou qui bloque le passage des apprenants béninois de la 3ième en Seconde, désormais sauté

Qu’il vous souvienne que pour passer de la troisième en classe de seconde, dans le système éducatif béninois, il est fait injonction aux apprenants d’obtenir à la fois le BEPC, puis la moyenne de classe à savoir 10 sur 20.

Lire la suite...

Transition du CM2 en 6ème : Difficile adaptation pour enseignants et apprenants

Niveau d’études exigeant une attention particulière dans sa gestion, la première classe du premier cycle du secondaire, la 6ème, présente d’autres réalités aux écoliers devenus nouvellement élèves après l’obtention du diplôme du CEP.

Lire la suite...

Uniformisation du BAC dans l’espace UEMOA : Le gouvernement entre approbation et orientation

 

Point des 04 jours de réflexions et analyses de Mahougnon Kakpo, Ministre des Enseignements secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle sur l’atelier.

Lire la suite...

Mise en œuvre de la SN-EFTP : Le gouvernement dans une recherche de partenariats

« Un système peu réactif face aux mutations économiques, information limitée d’observations et d’informations du marché du travail, une capacité d’accueil insuffisante et une faible équité dans leur répartition, un déficit en matière de formation et d’encadrement du personnel enseignant, un faible niveau de la qualité et de la quantité des équipements techniques et pédagogiques, une faible attractivité du système EFTP et de Qualification à rénover et à généraliser, une gouvernance centralisée et peu inclusive, un financement de l’EFTP insuffisant et peu diversifié » .

Lire la suite...

Recrudescence des déviances en milieu scolaire : Le ministre Mahougnon Kakpo alerte les acteurs de l’école, avant la prise des mesures de répression

Pornographie, grossesse en milieu scolaire, consommation d’alcool, trafic de stupéfiants et violences à l’arme blanche. Ce sont, entre autres, les faits et déviances comportementales observés ces derniers jours chez nos apprenants, dans diverses entités scolaires. Face à la recrudescence de ces actes anti-scolaires, le ministre des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, Mahougnon Kakpo, entend prendre le taureau par les cornes pour prévenir et éviter le pire au système éducatif national.

A cet effet, il a rencontré, cet après-midi du mardi 11 février 2020, dans les tours administratives, à Cotonou les différents acteurs de l’école, proches des apprenants pour circonscrire le mal, sensibiliser et surtout fouetter leur conscience et vigilance. A cette séance d’échanges de grande importance, sont conviés donc les associations des parents d’élèves, les promoteurs d’établissements privés, les chefs d’établissements publics et les directeurs départementaux.

« Nous ne devons pas laisser perdurer ces phénomènes qui entravent le système éducatif », a averti le ministre, en annonçant une implacable répression après une phase de sensibilisation.

Serge David ZOUEME

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.